Bienvenue chez nous, le site internet de l'association "Liberté sans Frontière"

 Aide au replacement de chiens abandonnés ou maltraités 160 chemin des brassolets FR - 38270 MOISSIEU sur DOLON

contact Régine : 06.76.32.40.00 ou 04 74 16 04 52 de l'étranger : 00 33 676 324 000 ouvert de 10h a 18h30 du lundi au samedi ,appelez avant de venir,le dimanche sur rdv au 06 76 32 40 00

 

 

"Les gens qui ne s'intéressent pas aux bêtes, qui n'en ont jamais eu, les sots qui rient qu'on puisse les aimer, ne savent pas quelle merveille de bonté, de fidélité, d'attachement, d'intelligence curieuse on trouve en elles..." Paul Léautaud

 

"Aux qualités qu'on exige d'un chien, connaissez-vous beaucoup de maîtres qui soient dignes d'être adoptés ?" Beaumarchais

 

« on n'a pas 2 cœurs, l'un pour les hommes et l'autre pour les animaux…. ON A DU CŒUR OU ON N’EN A PAS » LAMARTINE

 

"Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi : ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voudraient faire le contraire, et l'immense majorité de ceux qui ne veulent rien faire" Confucius

 

"Certains voient les choses comme elles sont et demandent pourquoi. Moi je rêve de choses qui n'existent pas et demande pourquoi pas" JFK

 

Sauver un animal ne changera peut être pas le monde, Mais pour cet animal, le monde changera pour toujours !!! les animaux sont nos anges sur terre pour nous montrer la meilleure voie à emprunter (respect de la vie, et de notre terre qui nous accueille et nous nourrit), pour nous soutenir dans les moments difficiles, et les autres... pensez y

 

Le rappel, une notion importante...

On peut être tenté de le laisser de côté, de se dire que finalement il est acquis et ne plus jamais y revenir. Pourtant, le rappel est pour moi une commande faisant partie des premières que j'apprends à mes propres chiennes et que je renforce encore aléatoirement tout au long de leur vie.

Le rappel est cette notion qui mettra votre chien en sécurité en pleine forêt en revenant vers vous plutôt que de foncer sur un sanglier, c'est aussi lui qui permettra que votre chien ne fonce pas à toute allure sur un chien possiblement craintif. Et c'est encore lui qui réduira vos chances de poster dans la rubrique "animaux perdus" de Pet Alert France...

J'ai cette peur de perdre mes chiennes qui fait qu'elles reviennent dès que je les appelle, ou mieux encore, elle regardent d'elles-mêmes où je suis, par un coup d'oeil de temps en temps. On a poussé cette notion à un stade tel que si je n'avais pas envie de le faire, je peux changer de direction sans les appeler, elles me suivent. Mais j'aime trop ce contact vocal, alors j'avoue que je les préviens la majorité du temps.

Évidemment, mes chiens ne sont pas des robots et tout n'est pas parfait, parce que je ne leur demande pas d'être parfaites, juste que l'on puisse mutuellement se faire confiance, pour bien vivre ensemble. Quand je les détache c'est que je sais qu'elles reviendront.

Après quelques années après l'apprentissage "pur", maintenant je les récompense au pif, de temps en temps. Et je garde toujours quelques friandises de plus, au cas où elles préféreraient revenir vers moi plutôt que de courir après un chat sorti de nulle part. Oui les chats c'est tentant, et c'est à moi de le comprendre et de faire en sorte qu'elles préfèrent revenir dans ma direction, c'est à moi de devenir une motivation.

Le travail du rappel travaille aussi cette complicité que l'on a avec nos chiens, et cette complicité est le début de tout, le début de la confiance, le début d'une vie agréable.

Lâchons nos chiens, en leur ayant appris à revenir, en toute sécurité, dans la joie et la bonne humeur.

Ah et si vous grondez votre chien parce qu'il ne revient pas assez vite, ne vous étonnez pas la prochaine fois qu'il revienne encore moins vite, on a jamais vu personne se presser d'aller rejoindre son bourreau, à moins d'une grande peur de ce dernier...



Ajouté le 17/08/2018 par Patt' en l'air - 0 réaction

la solitude du chien

28/06/2018
 

la solitude du chien

LA SOLITUDE DU CHIEN, CETTE MALTRAITANCE INVISIBLE

La solitude du chien, cette maltraitance invisible

Pour bon nombre de maîtres, retrouver son chien après une longue journée de travail est un vrai plaisir. Mieux, ce peut être une source de réconfort, un des principaux avantages à avoir un chien. Mais lui, comment vit-il réellement le quotidien qui lui est proposé ? Comment vit-il cette solitude imposée, lui qui est un animal social ?
Il ne faut pas oublier que les chiens domestiques ont pour partie le même rythme de vie que leurs maîtres. Tout comme eux, ils dorment la nuit, puis ils passent un peu de temps à leurs côtés au réveil,  avant qu'ils ne partent au travail. Mais ensuite, alors que leurs propriétaires vont de personnes en personnes et de situations en situations tout au long de la journée, les chiens sont quant à eux malheureusement livrés à eux-mêmes et seuls pendant de longues heures, sans contact avec qui que ce soit, dans un environnement immuablement inchangé. En soirée, si les maîtres prennent le temps de promener leur chien et de les distraire un peu, ils ont de nouveau quelques moments heureux. 
Imaginez alors le désert de stimulations qu'ils vivent une bonne partie du temps, la pauvreté des heures qui s'écoulent sans occupation. Il suffit de se représenter laissé 10 heures durant tout seul dans sa chambre, sans aucune distraction, aucun moyen de communication, et ce tous les jours. Il y a de quoi devenir littéralement fou et malheureux, plongé dans une situation de souffrance émotionnelle intense.
 
Cette solitude imposée ne correspond aucunement à la nature du meilleur ami de l'Homme. De ce fait, la privation de stimulations amène de nombreux problèmes de comportements du chien, à commencer par des aboiements incessants, des comportements destructeurs, de la malpropreté, etc. Tout cela est finalement fait pour rompre avec l'ennui ou le malaise de la solitude : c'est ce que l'on nomme l'anxiété de séparation du chien.
On observe aussi chez les chiens laissés trop souvent seuls un émoussement ou au contraire une exacerbation émotionnels qui feront qu'ils réagiront très fort à une stimulation banale ou pas du tout à une autre plus importante, une suppression ou augmentation des réactions, mais aussi une apathie, une attitude amorphe, un vieillissement prématuré, et même des problèmes de santé.
Des millions de chiens domestiques, et même de chiots, sont ainsi livrés à eux-mêmes durant 5, 6, 7, 8 heures (voire plus) sur une seule journée. Qu'ils soient attachés dans la cour, enfermés dans l'habitation, livrés à eux-mêmes dans le jardin (parfois avec un autre animal) revient au même : ils sont sans présence humaine pour une période plus ou moins importante.
Les conséquences de cette solitude imposée peuvent alors être nombreuses et graves pour un chien, autant psychologiquement que physiquement.
 
 

Peut-on limiter les dégâts ?

« Il faut bien travailler, on ne peut pas rester à la maison juste pour le chien ! » diraient les maîtres, et ils auraient bien raison, c'est indéniable. Cependant, la dureté de ce que vit l'animal l'est tout autant. Ainsi, on considère que cette solitude imposée est à la limite de la maltraitance ; c'est particulièrement le cas pour les animaux dont la nature énergique ne peut s'exercer que par des heures de course ou de flairage, comme chez les races de lévrier, ou pour les chiots, qui ont besoin d'aide et d'une présence pour bien grandir.
Il existe donc quelques astuces pour limiter ce grand inconfort chez l'animal :
Il faut tout d'abord que les maîtres évitent de trop le materner, car cela le rendrait involontairement dépendant, et il pourrait ressentir une grande détresse dès qu’il serait laissé seul, détresse liée à l'anxiété de séparation du chien ;
Ensuite, les propriétaires pourraient demander à des personnes de sortir leur chien pendant les longues absences. Pour cela, ils peuvent faire appel à leur voisins, leur famille, ou encore à des promeneurs de chiens professionnels (dog walkers) ;
 
Ils peuvent également lui proposer des jouets d’occupation pour chiens - les comportementalistes parlent d’enrichir son milieu - ou l'emmener faire de longues promenades, afin qu'il se dépense physiquement et qu’il récupère de la fatigue durant leurs absences. La solution des services de visites de chien à domicile, pour distraire l'animal et jouer avec lui, est aussi envisageable.
 
 

Le mot de la fin

Il n'y a pas de règle absolue pour définir le temps pendant lequel un chien peut rester seul sans dommage.
Mais quoi qu'il en soit, force est de reconnaitre que ce n'est pas le chien qui fait le choix de vivre dans les conditions de vie qu'on lui impose, et qu'il est tout simplement obligé de composer avec. Il ne faut donc jamais perdre de vue ses besoins physiologiques, et s'assurer que ces derniers soient malgré tout satisfaits.
 
Ainsi, il est important de se poser les bonnes questions avant d'adopter un chien, celle du temps à lui consacrer arrivant bien entendu en premier sur la liste. Un chien est un être doué de sensibilité, non un objet de décoration que l'on pose par là pour faire joli. De la même façon, mieux vaut installer des alarmes plutôt que s'offrir un chien de garde que l'on abandonne sans interaction.
Son adoption doit donc être mûrement réfléchie pour éviter de nombreux problèmes comportementaux, voire, dans les cas les plus extrêmes, un abandon du chien.
 
 
 
 
 


Ajouté le 30/07/2018 par veto des genets - 0 réaction

stella qui vient aussi de l association



Ajouté le 05/06/2018 par acadia - 0 réaction

TALOU SAUVE AUSSI DES VIES !!sauvée par notre collectif copa Guadeloupe , envoyée en métropole chez Regine , Talou a été choisie par Acadia pour être formée comme chien d assistance et voici ce qu ils disent de cette magnifique créole , jetée aux poubelles en Guadeloupe et promise à la mort au prochain ramassage de la fourrière locale ..il serait peut être temps que les élus locaux aident les associations de protection animale de l île au lieu de donner autant d argent aux 2 fourrières payantes de l île qui euthanasient à tour de bras ,et qu ils se rendent compte du potentiel de nos créoles si mal considérés sur cette île !
""Talou a réussie le niveau 2 de sa formation pour devenir chien d’assistance. Elle entame donc la dernière ligne droite avant le test final prévu le 4 juin. Nous souhaitons bonne chance à Talou et Jean pour la préparation et le passage de cette dernière épreuve !
Cette petite chienne de 18 mois est très attachante. Elle est venue des îles pour renforcer l'équipe des chiens d'assistance. Capable des performances les plus étonnantes, Talou est d'une aide et d'un réconfort des plus douillet.
#ACADIA#association#presentation#talou #dog#chiendassistance#diabete#diabetetype1#dt1#equipeACADIA#🐶#🐕#newlife #formation#detectiondogs
https://www.facebook.com/acadia.asso/…

 



Ajouté le 21/05/2018 par acadia - 3 réactions

Les chiens, les papys ou les chiots qui sont à l’adoption ne sortent pas de gentilles familles, tout prêts tout beaux!
95% sortent de fourrière, de pension, certains de famille d accueil ( mais ils n y sont pas restés tres longtemps, souvent max 1 mois )
DONC NON LA MAJORITÉ NE SONT PAS OU PLUS PROPRES, NE SAVENT PAS OU PLUS MARCHER EN LAISSE, NE VOUS ECOUTERA PAS AU DOIGT ET A L OEIL EN 3 JOURS….ETC
Il faut tout reprendre avec eux, ca va plus ou moins vite selon les cas, il faut faire avec leurs peurs, leurs traumatismes ou leur passé !!!!
Si vous ne vous en sentez pas capables, ca ne nous pose aucun soucis, et l’ont peu comprendre
.

 

 

Réflexions au sujet propreté du chien

 

 


De nature le chien ne va pas faire ses besoins ou il dort et mange.
Dans le cadre des chiens de chasse qui sont tout le long tenu dans un petit enclos sans autre possibilités, ce qui est déjà du ressort de mauvais traitement au niveau conditions de détentions, il va de soi qu’il n’ont pas autre choix que de faire leur besoins sur place. Ainsi on ne doit pas être surpris que le chien fasse ces besoins à la maison du fait qu’il n’a pas connu autre chose.
Lors de la promenade dans des endroits riche en odeurs, les sens de votre chien sont tellement occupés par une telle richesse de stimulations, qu’il n’a même pas idée de faire ses besoins. Mais ensuite en rentrant à la maison, dans un cadre rassurant, il est apaisé et va se détendre et faire ces besoins ou on ne le souhaite pas. Pour cela commencer la promenade dans un endroit calme avec peu de distractions et ensuite rejoindre un lieu plus ludique afin de récompenser le chien.
Pratiques que nous avons utilisées :
-Ramasser les besoins que le chien a fait à intérieur, en dehors de sa présence (pour pas que ça devient un jeu), ne pas utiliser de l’eau de javel pour nettoyer.
-Une punition après coup est contreproductive, le chien ne comprendra pas, du faite que vous allez « l’engeuler » à l’instant qu’il est venu vers vous (quand vous rentrez à la maison), de part cela il ne va, en aucune manière associer la correction avec les besoins qu’il a fait
- Systématiquement : le sortir rapidement après les repas ou quand il a beaucoup bus, une sieste, des jeux.
- En le sortant pour ses besoins, veillez à ce qu’il soit dans un endroit calme et neutre. Car trop de stimulations l’occuperait au point (il reçoit tant d’informations visuelles, auditives et olfactives qui sont nouveau pour lui), qu’il ne va même pas penser à faire ses besoins.
- Ne pas lui mettre la pression par des encouragements inutiles pour faire ses besoins et lui laisser un certain temps
- Félicitations et récompenses dès qu’il s’exécute.
- Ne pas mettre aussitôt fin à la promenade, dès qu’il a fait les besoins faits. Car le chien va assimiler, qu'après avoir éliminé les crottes dehors, il doit de suite rentrer.



Ajouté le 22/03/2018 par x - 0 réaction

 

Actuellement, on assiste à un phénomène vraiment inquiétant pour l'avenir du bien être mental des chiens.
On peut voir, notamment sur les groupes Facebook, à quel point la vision du "chien heureux" est complètement dénaturée.
Les progrès en matière de bien être animal sont vraiment une bonne chose mais on en vient à un point ou la plupart des gens oublient qu'un chien est... un chien... avec ses propres besoins et comportements naturels qui sont différents des humains.

Ainsi, on s'offusque d'un malinois qui s'éclate en sport de mordant mais un malinois qui détruit un canapé (quand ce n'est que ça) par manque d'activités, on trouve ça vraiment très drôle.

Un border collie qui s'éclate en obéissance, troupeau, agility;etc. on nous dit de faire attention de ne pas en faire trop car le chien a juste besoin d'amour et les activités ne doivent être qu'un petit plus... mais un border collie qui poursuit les voitures ou les ombres par manque d'activités, on trouve ça vraiment drôle.

Des vidéos de chiens qui s'éclatent en balade ou en apprentissage, on va à peine y prêter attention tandis que des vidéos de chiens avec des toc ou des photos de chiens qui s'ennuient toute la journée dans un canapé en attendant désespérément que leur maître aient d'autres interactions avec eux que des gros calins ou des mots d'amour, on va trouver ça trop trop mignon.

....

Mais quand les humains vont-ils laisser les chiens être juste des chiens et non pas des peluches vivantes qui ne servent qu'à combler un manque d'affection?



Ajouté le 08/03/2018 par Michael Bertholet - 0 réaction
 
Merci de partager. La Brigade Animale Bénévole recrute !
QUI SOMMES-NOUS ?
Nous avons créé en mars 2016 un groupe Facebook, nommé « #Brigade #Animale #Bénévole», secret afin d’en préserver la confidentialité et la sécurité, réunissant des policiers et gendarmes bénévoles prêts à s’engager pour la cause animale, dans toute la France. Nous sommes actuellement (janvier 2018) environ 500.
Nous ne sommes pas une association, mais un collectif.
Une précision : nous nous référons exclusivement aux lois et aux règlements en vigueur, sans nous substituer aux pouvoirs publics établis, et sans lien avec le Ministère de l'Intérieur.

Trop souvent, les associations ou les particuliers se trouvant en présence d'un cas de maltraitance animale ne savent pas à qui s’adresser afin d'être écoutés. Certains policiers/gendarmes ne sont pas sensibles à la cause animale ou, peu formés dans ce domaine, ne savent pas comment agir.
Notre action consiste à aider le requérant à monter son dossier, afin que celui-ci soit exploitable par les forces de l'ordre, et recevable en justice.
Nous essayons également d'apporter l'assistance de l'un de nos membres sur le terrain, lorsque nous en avons un dont c'est le secteur d'intervention.
Cette aide est également bénéfique aux forces de l'ordre, dans la mesure où nous faisons le tri sur certains signalements non fondés / insuffisamment renseignés, ce qui permet de les soulager d'interventions inutiles.

VOUS FAITES PARTIE DES FORCES DE L’ORDRE ET HÉSITEZ À NOUS REJOINDRE ?

Les coordonnées personnelles des membres restent bien sûr confidentielles; nous contactons le policier / gendarme si on nous signale un cas qui nécessite l'intervention des forces de l’ordre de son secteur. Il décide alors de ce qu'il peut ou veut faire.
Nous l’aidons dans la mesure de nos possibilités, par exemple en recherchant une association de protection animale pouvant prendre en charge l’animal retiré. Nous collaborons en effet avec des associations de protection animale et avons notre propre réseau de familles d'accueil. Nous suivons d'ailleurs nos animaux jusqu'à leur adoption.

Ce groupe secret est également conçu comme un espace d’échanges, et nous vous y donnons des informations telles que les articles de lois / règlements se rapportant aux animaux, le repérage des faux papiers vétérinaires, l’identification des animaux, et les différents aspects du trafic. Il y règne une belle solidarité et une réelle entraide, de telle sorte que chacun de nos membres trouve la réponse à ses questions au sein du groupe.

Afin de collecter les signalements de maltraitance animale pour lesquels vous pourrez peut-être aider, nous avons créé une page publique sur Facebook :
« https://www.facebook.com/4brigadeanimalebenevole/ »"


Ajouté le 31/01/2018 par brigade animale - 7 réactions
 
Tout le monde voudrait avoir ‘’un chien équilibré’’ et tous les professionnels prétendront être en mesure de vous offrir ‘’un chien équilibré’’... Ce sont maintenant des termes bien connus et fréquemment utilisés dans le domaine canin mais au fond, seulement très peu de gens en ont la pleine compréhension… Alors précisons enfin cette fameuse expression!
À la base, un animal équilibré est formée d’une chaîne de maillons qui s’entrecroisent, et du début à la fin, toutes les liaisons qui la constituent sont importantes si on souhaite obtenir une chaîne solide qui ne craquera pas au moindre stress. Les premiers maillons vers l’équilibre sont fondamentaux (sans de bonnes fondations sous une maison, la demeure risque de démontrer plusieurs problématiques au fil des années): Un éleveur éthique, une bonne génétique, un environnement sécurisant et enrichissant, une bonne socialisation, un niveau d’énergie et une personnalité qui correspond au mode de vie et au niveau d’expérience des propriétaires... C’est d’ailleurs pourquoi c’est tellement important de ne pas succomber à un coup de cœur en choisissant le look seulement, parce qu’en choisissant le physique plutôt que le tempérament, on s’assure une fissure dans la fondation en partant. Il est primordial de faire ses recherches et de prendre le temps de choisir un compagnon compatible puisque c’est la somme de tous les enchaînements mentionnés ci-haut qui créera les fondements d’un chien équilibré (et de propriétaires comblés ;) ).
De plus, pour savoir ce que le développement d’un chien équilibré comporte, il faut évidemment comprendre le principe de l’équilibre : L’équilibre, c’est l’égalité des forces, de deux poids qui s’opposent. L’équilibre, c’est le juste milieu. Mais pour quelle raison est-ce crucial de comprendre la définition? Parce que c’est seulement lorsqu’on comprend ce principe fondamental qu’on est en mesure de comprendre pourquoi (entre autre) l’utilisation d’une seule et unique approche n’est pas et ne sera jamais la façon d’engendrer des chiens équilibrés! C’est seulement lorsqu’on comprend réellement la définition qu’on est en mesure de réaliser que lorsqu’on penche toujours du même côté, on finit forcément par perdre l’équilibre et tomber!
Alors pour atteindre un équilibre optimal, il faut trouver la juste balance entre les forces opposées. Il faut trouver le juste milieu entre discipline et affection. Entre permissions et limitations. Entre récompenses et conséquences. Entre exploiter les émotions et contrôler les impulsions. Entre jeux et concentration. Mais par-dessus tout, il faut trouver le juste milieu entre le respect et la confiance dans notre relation!
Bref, pour développer un chien équilibré, on doit nécessairement adopter une approche qui est balancée. C’est un travail constant et un travail qui demande toujours des ajustements, puisque pour atteindre l’équilibre, il faut toujours être en mouvement!
Elisabeth Morel, Spécialiste de la psychologie canine et propriétaire d’Instinct Canin


Ajouté le 15/11/2017 par Instinct Canin - 0 réaction

Quel espoir pour les podencos?

PLUSIEURS SONT A L ADOPTION A L ASSOCIATION LIBERTE SANS FRONTIERE

 

Publié le par Podencostory

Quel espoir pour les podencos?

Un article vient de paraître dans le National Geographic sur le massacre que subissent les galgos.

Dans cet article pourtant très étayé et fourni, il y a une phrase, entre parenthèses, qui parle des podencos.

1 phrase, entre parenthèses... (ah oui, au fait, les podencos aussi, sont massacrés!)

Alors où sont passés les podencos?

 

Les podencos, un problème de fond!

 

C'est à n'y rien comprendre! Est-ce la faute des journalistes? Non! Pour parler des podencos encore faut-il savoir qu'ils existent.

Les journalistes, comme les adoptants, ne peuvent pas savoir que les pods existent. Si les acteurs de terrain, les associations spécialisées,  ne leur disent pas.

Cela voudrait dire que les associations qui ont été questionnées, interviewées, n'ont pas parlé des podencos? Mais comment? Comment omettre cela, quand autant de Galgos que de Podencos sont massacrés en Espagne?

Comment et pourquoi? C'est une vraie question.

Comment s'expliquer que les personnes qui connaissent le problème ne parlent pas des podencos?

Comment omettre cela alors qu'on sait tous que les podencos manquent de visibilité et du coup qu'ils sont 100 fois moins adoptés? Ne devrait-on pas en parler du coup 100 fois plus? En faire une priorité?

Quand on parle des abattoirs, on parle des cochons et pas des vaches?

Quand on parle de la maltraitance des animaux dits domestiques, on parle des chiens et pas des chats?

On sélectionne car on aime plus les vaches que les cochons, les chiens que les chats...

Cela ne devrait-il pas être à souffrance égale, traitement égal? On se bat contre des traditions de chasse, et on se bat pour tous les chiens victimes de cette tradition de chasse, non?

Mais c'est peut-être moi qui n'ai rien compris, qui ne veux pas comprendre.

Peut-être que la porte d'entrée de tout ça, de ces sauvetages, de l'investissement associatif, c'est le galgo, juste le galgo, de sauver une race en fait et pas le désir de lutter contre une tradition de chasse abjecte qui touche des chiens, plein de chiens, de races différentes.

 

Quel espoir pour les podencos?

Je pense que pour beaucoup d'assos, en effet  ce qui les a motivées à s'investir dans le sauvetage c'est la race. Ce sont au départ les passionnés de lévriers qui se sont mobilisées  pour sauver ces chiens.

Sauf que le Galgo n'est pas le seul à être victime de cette chasse ancestrale avec des lévriers. Une autre race l'est en même nombre, le podenco.

La question de la maltraitance des chiens de chasse est récurrente et ce dans tous les pays. Des chiens enchainés, parqués, des chiens affamés, qui ont moins de valeur qu'un fusil et dont on se débarrasse comme on le ferait d'un "déchet". C'est le lot de millions de chiens de chasse dans le monde. Cette maltraitance est connue et combattue par tous les acteurs de la protection animale globale.

En Espagne comme ailleurs, des milliers de chiens sont maltraités. Braques, épagneuls, survivent, au quotidien, dans des conditions misérables comme ils le font en France. Que faire?

Continuez à nous battre pour que les chiens soient protégés par des statuts d'animaux sensibles et dénoncer encore et toujours.

Mais en Espagne il y aussi la chasse avec des lévriers, une chasse particulière, qui nécessite des chiens particuliers. Des chiens assez rapides pour attraper et tuer le gibier sans que le chasseur n'intervienne, une chasse en meute, une chasse traditionnelle.

Cette chasse se fait avec 2 races, le galgo, lévrier, et le podenco ancien lévrier qui a été déclassé.

Ces chiens sont utilisés en même nombre pour cette chasse et massacrés de la même manière s'ils chassent mal ou en fin de saison de chasse.

Dans certaines zones, seul le podenco chasse, comme dans les zones insulaires.

En Espagne, des milliers de podencos sont victimes de cette chasse.

Le problème concerne donc deux races, et la solution doit donc concerner les deux races! Et c'est là où ça coince!

Car à un moment donné, la chasse aux lévriers sera interdite en Espagne, comme elle l'est dans le reste de l'Europe, mais cela ne réglera pas la question du podenco, qui lui n'est plus lévrier.

Cette chasse traditionnelle continuera avec les podencos qui seront massacrés par milliers.

En ne nous battant pas, dans le même temps, pour les 2 races, nous commettons une énorme erreur!

 

Alors pourquoi ce silence?

 

Un podenco pendu, ce serait moins grave, parce que pas galgo?

Regardez le pauvre podenco de cette photo, la misère incarnée... Et ce serait moins grave car il n'est pas né galgo?

 

Quel espoir pour les podencos?

A la base, je n'ai rien contre les gens qui aiment une race de chien à partir du moment où cela ne les aveugle pas et qu'ils voient la souffrance du chien qui partage la même cage.

Je respecte les passionnés de lévriers, ils ont engagé un combat mais ils ne peuvent pas faire comme si cela ne concernait que les galgos.

C'est une question d'éthique, une question morale.

En France, on a beaucoup d’associations de protection animale qui fonctionnent par race. Un Bobtail, un Berger, etc. est en danger, l'asso le récupère et ça marche comme ça, quasi pour toutes les races. Peu m'importe, l'important c'est de sauver les chiens.

 

Mais là, pour l'Espagne, il me semble que c'est différent. Le point de départ étant une "culture de chasse" et des chiens exploités, maltraités, massacrés au nom de cette "culture", 2 races sont majoritairement concernées et donc 2 races doivent être aidées. Non?

Aujourd'hui en 2016, on peut affirmer, au regard de cet article du National Geographic, que seul le galgo compte, que c'est encore la race du chien qui prime, et qui fera qu'il sera sauvé ou non, adopté ou non, triste constat.

Quel espoir pour les podencos?

Alors, on pourrait avoir pris l'habitude et avoir compris qu'on ne lutte pas pour les mêmes choses, pour les mêmes raisons, mais l'espoir fait vivre!

L'espoir que les acteurs de la protection des lévriers comprennent que le podenco doit être protégé dans le même temps et au même titre, car il est autant victime de cette chasse que le  galgo!

En 2016, le podenco n'est pas une priorité.  90% des articles qui abordent la chasse en Espagne ne parlent que du massacre des galgos.

La majorité des pétitions demandent l'interdiction de la chasse aux lévriers, pétitions soi-disant aussi pour les podencos.

Sauf que le podenco étant déclassé, il ne sera pas protégé par cette loi mais on en parle pas de ça... l'omerta version PA lévriers!

 

Podenco campanero, andalou et Ibiza détenus
Podenco campanero, andalou et Ibiza détenus
Podenco campanero, andalou et Ibiza détenus
Podenco campanero, andalou et Ibiza détenus
Podenco campanero, andalou et Ibiza détenus

Podenco campanero, andalou et Ibiza détenus

Et oui, on devrait avoir l'habitude! Même les associations, qui ont eu parfois la chance d'avoir une vitrine médiatique, ne parlent que des galgos.

Emission de télé, radio, presse écrite à chaque fois que l'occasion se présente, personne ne s'en saisit pour parler des podencos, pas un mot!

Je ne demande même pas à ce que toutes les assos remontent des pods, certaines ne les feraient pas (ou peu) adopter.

Les 2 pods remontés seront noyés dans la masse des galgos et souvent présentés comme "des seconds choix si on ne peut pas adopter un galgo"! Donc en effet autant s'abstenir.

Je demande juste aux assos d'en parler quand elles ont un média pour le faire, pas du caractère du chien, par pitié, mais du fait qu'il soit massacré! Pas compliqué en soi.

 

Quel est le problème de certaines associations avec le podenco?

 

Toutes les excuses sont bonnes pour ne pas s'occuper des podencos. Surtout celles qui consisteraient à dire que le problème vient du chien!

Voici ce qu'on entend:

"Il y a plein de petits corniauds qui ressemblent aux pods dans les refuges français"

"C'est un chien difficile"

"c'est un chien très actif, destructeur et fugueur"

"On ne fait pas les podencos, faire adopter un pod, c'est un retour assuré"

"Tout le monde ne peut pas avoir un pod car très particulier de caractère".

.................................................................

Cela vous laisse certainement sans voix, ou vous met en colère. Mais c'est bien cela qui est dit sur les podencos par certains bénévoles.

 

Alors que faire? Construire une communication positive sur le podenco et le réhabiliter!

 

Quand on  parle des podencos, en tant que bénévole aux futurs adoptants et bien certains sont réceptifs et se dirigent volontiers vers l'adoption d'un pod. Je le sais, je l'ai pratiqué. Mais encore faut-il avoir l'envie d'en parler.

Il y une malhonnêteté ambiante, de la fausse compassion, "oh oui les pauvres pods", mais beaucoup ne font rien, ne changent pas leur communication, ne les proposent pas aux futurs adoptants, rien. 

Alors parfois ça chouine dans ces assos. "On n'arrive pas à faire adopter les podencos". "C'est la faute des adoptants, ils n'en veulent pas!"

Ah ça! En effet, la plupart des gens ne savent même pas qu'ils existent, enfin qu'ils survivent dans un trou de terre d'Andalousie. Pour les faire adopter, encore faudrait-il prononcer leur nom.

Les chouinements se dissipent vite parce que, soyons honnête, faire adopter les podencos n'est vraiment pas la priorité d'au moins 70% des assos de PA lévriers, en Europe.

Sinon, elles en parleraient des podencos, les mettraient sous la lumière... CQFD!

J'entends d'ici les murmures.

"Elle n'a qu'à la montée son asso, madame qui sait mieux que tout le monde, on fait bien ce qu'on veut!"

Oui, vous faites ce que vous voulez, et d'ailleurs ce que je dis n'annule pas tout le boulot que vous faites pour les galgos! Vous êtes "les pro", les "spécialistes" de l'enfer espagnol, vous êtes les plus à même d'en parler! Alors parlez-en, mais ne nier pas les podencos qui subissent la même chose!

 

Et les autres associations lévriers qui, elles se donnent du mal et mettent de l'énergie à les faire connaître, doivent aussi les réhabiliter, car qui va adopter un chien soi-disant hyperactif, destructeur, et fugueur? Je vous le demande, à part un masochiste?

 

Parce que oui, on a pris un peu l'habitude que le podenco soit invisible, exclu, mais on a dû aussi prendre l'habitude qu'il soit décrit comme difficile et ingérable. Par qui? Certains bénévoles d'assos, toujours les mêmes!

Car quand ils en parlent, c'est pour raconter à quel point ces chiens sont difficiles, à ne pas mettre dans toutes les mains...

Ou qu'il est moins ceci, moins cela... un chien de second choix! Que si on ne peut pas adopter ce fameux beau galgo, gentil et si calme!

1 adoptant sur 2 est confronté à cela quand il demande des informations! Alors il ne faut pas s'étonner. On le sait, car les adoptants parlent de tout ça, des premiers contacts, et parfois c'est affligeant!.

Et du coup beaucoup de personnes se désintéressent du podenco, par peur de ne pas arriver à les gérer, que cela soit trop difficile.

Alors oui, certains bénévoles ont une sacré responsabilité dans le fait que les pods ne sortent pas d'Espagne. Une PA contre productive.

Il y a 15 jours, j'ai eu une discussion avec une bénévole asso qui me dit "vous avez une meute de pods, vous devez savoir y faire car ils ne sont pas faciles..."

Et le pire, c'est que 0 remise en question! Vous expliquez, mais non, vous devez avoir eu de la chance! Vous êtes tombée sur le bon! Ou bien vous devez mentir... Vous vous rendez compte que certains disent que je mens sur mes chiens pour faire adopter les podencos? Quand je dis affligeant, le mot est faible!

 

Et puis, il y aussi la gloriole de raconter qu'un pod c'est compliqué: "moi j'y arrive, mais la majorité n'arrivera pas à dompter ce podenco primitif et sauvage." Mais oui, et la marmotte...

Pardon de vous annoncer sans trompette que le podenco est un chien, un super chien, un chien extra, mais un chien. Pardon, vraiment! C'est un chien qui s'adapte à toutes les familles, à partir du moment, comme pour tout chien, où on lui accorde du temps!

Donc, j'aurais des chiens difficiles parce que pods! CQFD!

Ah, première nouvelle, moi j'ai des chiens faciles et sympathiques (sauf quand ils chassent, mais bon ce sont des chiens de chasse) et ce n'est pas moi qui suis à l'origine de ce petit miracle, ce sont eux, mes merveilleux podencos! Chiens rescue, élevés à coups de pied, affamés, torturés, qui vous donnent leur confiance et s’adaptent si humblement.

 

 

 

 

 

Quel espoir pour les podencos?
Quel espoir pour les podencos?
Quel espoir pour les podencos?
Quel espoir pour les podencos?

Le podenco est un chien merveilleux.

 

Le podenco est massacré, mais il est aussi volontairement oublié de ceux-là mêmes qui devraient et pourraient les aider! Et ça commence dès l'Espagne!

J'ai été déléguée d'asso, je me suis aussi investie dans certains sauvetages, et j'ai vu des sauvetages où on sort les galgos et pas les pods.

J'ai vu des assos espagnoles qui refusent d'intervenir car c'est un pod... justifiant leur acte par le fait que leurs partenaires européens qui les font adopter ne les prennent pas.

Mais il ne faut pas en parler, la vitrine doit rester propre même si derrière c'est pas très glorieux, et surtout pas très juste, car très sélectif.

Le cycle infernal du sauvetage de podenco, un itinéraire qui débouche plus souvent vers la mort, ou la survie en refuge, que vers l’adoption!

Quel espoir pour les podencos?
Quel espoir pour les podencos?
Quel espoir pour les podencos?

Tout cela ne devrait vous donner que des bonnes raisons d'adopter un podenco et le désir, je l'espère, d'en sauver un!

Un conseil, quand vous allez commencer à vous intéresser aux podencos (on est beaucoup à être passés par là): vous allez peut-être tomber sur des délégués qui n'ont pour certains jamais vu une oreille de Pod!

Mais, ils vont vous raconter tout et n’importe quoi. Certains iront jusqu’à vous dire que vous faites une belle connerie et que vous devriez prendre un galgo.

Alors svp, quand ça vous arrivera: avant de tout lâcher et surtout votre désir d'adoption de podenco, rapprochez-vous des adoptants de podencos et des assos podencos!

 

On vit avec! Nous sommes les mieux placés pour vous en parler! Loin des associations, loin des rumeurs, nous on vit avec ces chiens! Et on est nombreux! Avec des vies très différentes: travail, maison, appart, chats, enfants, clôture, tous différents, et pourtant tous adoptants de pods.

Si ça, c'est pas la preuve que le pod est aussi merveilleux et éducable que n’importe quel chien et qu'il s'adapte!

Et dernier conseil, choisissez votre asso! Parce que, oui, il y a des chouettes assos françaises!

Prenez une asso éthique qui sauve galgos et podencos en même nombre, ou tous les chiens, ou une asso podencos qui lutte pour que les podencos soient reconnus et adoptés.

J'ai mes associations "chouchoutes", mais bon à vous de faire votre choix. 

C'est facile, il suffit de suivre leur actualité et d'aller sur leur site. Et demandez aussi s'il y a un délégué qui a des pods. Vous vous apercevrez vite qu'en fait très peu en ont parmi les délégués ou présidents d'asso.

Alors, question: comment parler de chiens qu'on ne connait pas?

Venez nous voir sur le Cercle des podencos, nous ne sommes pas une association, mais des adoptants de podencos!

Et on en diffuse plein de pods, d'associations diverses, qui attendent un gentil 2 pattes comme vous !

https://www.facebook.com/LeCercleDesPodencos/

 

Moi je les ai en face ces merveilleux chiens, au quotidien! Je les regarde vivre et s'épanouir. Ils sont tellement plein de ressources.

Les pods sont joyeux, curieux,  braves, sociables avec leurs congénères, doux et tendres. Les rencontrer c'est les aimer.

Ensemble, on peut faire bouger les choses, alors parlons des podencos!

Je rappelle encore une fois qu'il y a autant de maltraitance en Espagne sur les podencos que sur les galgos. Ils sont torturés et tués en même nombre mais 100 fois moins adoptés! Rien que ça devrait donner à tous les acteurs de cette cause le désir de parler des podencos, le désir de les aider, on devrait tous se sentir concernés!

 

Que fera-t'on des podencos quand la chasse avec les lévriers sera interdite en Espagne? Et elle le sera! Que fera-t'on de ces milliers de podencos qui continueront à être massacrés, en plus grand nombre qu'avant, car ils remplaceront leurs frères galgos? Quel soutien auront-ils? Quel espoir?

Podenco et galgo, une même tradition, un même massacre, un même combat!

 

Quel espoir pour les podencos?

Commenter cet article

christine06/03/2017 11:15

avec 4 galgos et ma dernière ( une pod de 12 ans) adoptée de justesse car "cese ",un seul mot : exceptionnelle ! oui " le pod " remporte haut la main toutes les qualités d'excellence qu'un maître peut attendre de son chien ! A la fois douce,calme, posée, hyper attentive, obéissante, joueuse, caline, super "pot de colle ",hyper propre, non destructrice ( maison et jardin), toujours à notre écoute,très sociable envers les animaux ( chiens-chats-chevaux-poules-canards-biches-chèvres -etc. et même les lapins! suffit de lui dire "non" et c'est ok ), excellente gardienne de maison envers les inconnus .

Carol05/03/2017 16:36

J'ai 2 podencas adoptées chez Lévriers du Sud une super asso avec des bénévoles passionés. Jamais elle a essayé de m'orienter vers l'adoption d'un galgo, même en sachant que c'était mon premier chien à adopter (après toute une vie passée avec des chats et j'en ai toujours d'ailleurs). Je ne regrette rien et si j'adopte encore ce serait de nouveau un podenco!

Podencostory05/03/2017 21:07

contente de vous lire!

de TURCKHEIM02/03/2017 20:16

merci Katia pour cet article tout dans l'émotion mais toujours dans la réalité; ravie d'avoir revu la photo de mon petit podenco Filibert en compagnie de mes boubous

Jennifer01/03/2017 21:01

Super - merci pour ce bel article. Moi-meme, j'ai 3 podencos et ils sont super! Je suis sure qu'un galgo serait tout aussi super, mais moi, je vais me concentrer sur ces chiens oubliés que sont le podencos!!!

Podencostory05/03/2017 21:09

ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii :)

Marion01/03/2017 20:10

Je suis chaque jour l'actualité de la PA surtout en ce qui concerne la cause des lévriers martyrs et j'apprécie tout particulièrement le Cercle des Podencos qui parle très bien de ces chiens en mettant aussi des photos de la tribu des situations vécues des témoignages û petit côté humour aussi car on peut parler d'une cause terrible sans faire de larmoyant le tout étant de se battre pour que ça change...tout ça pour dire que grâce à vous mes premières adoptions n'iront pas qu'aux galgos mais aussi à ces merveilleux podencos ❤️

Podencostory05/03/2017 21:09

merci :)

anne01/03/2017 19:03

je me souviens très bien de tes débuts avec les loulous qui un a un sont arrivés chez toi , ce moment ou tu as commencé a dénoncer cette discrimination et les cris de ton combat , au mois de mai il y aura un an que je tenu ma promesse , répondant ainsi a un sos , une petite sauvée de perrera par un ange( que tu connais sûrement ) qui comme toi a le même combat ...ce n était pas prévus mais les circonstances quand a eux m ont pris au dépourvu , j ai donc une petite podanca que j ai rebatisée Maya .... peut importe mon identité juste que tu saches que tu auras encore gagné ..

školenia18/12/2016 16:53

Your article is very interesting and informative.

VERO21/11/2016 12:18

Bravo Katia...
Tu es tombée sur une tripoté d'exceptions avec tes pods....je dois être également chanceuse une tripoté d'exceptions...
Tu sais bien tout ce que j'ai pu entendre pour adopter ou même être FA de podencos...être obligé de me débrouiller avec de l'aide, Hanaé

Bty07/11/2016 14:27

Merci pour cet article.

podencostory07/11/2016 18:33

merci de me lire et de vous intéresser aux pods :)

Sabine Lecomte06/11/2016 01:12

C est ton article qui devrait être dans le National Geographic, tout est dit, merci pour eux Katia

Marike & Co06/11/2016 00:12

C'est pour ça que quand j'ai décidé de faire famille d'accueil il y a quelques années, j'ai choisi lévriers du sud. A la base c'est une asso qui s'occupe de galgos, mais qui a eu l'intelligence de rester sensible et de s'occuper des chiens en grande urgence, quelle que soit leur race !! Aujourd'hui ils ont autant de galgos que de pods et aussi d'autres races et des croisés et tous ceux avec qui j'ai été en contact ont toujours été dispos et à l'écoute. Je sais aussi malheureusement que dans la PA il y a un nombre conséquent de têtes à claques, pour rester très polie ^_^

elisabeth05/11/2016 23:26

Alors, moi aussi, quelle chance j'ai eu, je suis tombé sur la bonne quand j'ai adopté ma podenca il y a 10 ans...
Elle est de loin la chienne la plus intelligente parmi tous ceux qui ont partagé ma vie jusqu'à présent.Elle est aussi facile à vivre que sa copine galga qui l'a rejointe il y a 2 ans. Toutes les deux sont des amours. Alors ,oui, n'hésitez pas à adopter un pod et n'écoutez pas ce qu'on dit à propos de leur mauvaise réputation... Ce ne sont que des légendes, mais elles ont la vie dure, hélas et c'est bien regrettable !
Vive les pods !

AUGE Florence05/11/2016 23:04

Magnifique article Katia (comme d'habitude) !
Je dois également être tombée sur la bonne ou je suis une menteuse car ma petite podenca est une chienne EXTRAORDINAIRE !!!

Patricia Pochon05/11/2016 22:45

Votre amour pour les podencos est remarquable. Merci pour eux.
Je suis d'accord, le Pod est un chien merveilleux. J'ai deux louloutes Pod India et Arroz, et une galga (tri'pattes) Elles sont toutes les trois fabuleuses !
Mes pods sont drôles, joyeuses, joueuses et très calmes dans la maison. Je les aime tant !
Je dois avoir, moi aussi de la chance d'être "tombée" sur les "bonnes"
Merci pour votre engagement auprès des Podencos et de tous les autres animaux qui souffrent !



Ajouté le 07/11/2017 par Podencostory - 1 réaction

"Les maîtres doivent admettre qu'un chien est un chien, et surtout, qu'il aura besoin d'agir comme un chien. Mordiller, creuser des trous, aboyer, faire ses besoins et faire la fête à ses maîtres : tous ces comportements sont des comportements canins normaux, naturels et nécessaires. C'est de la bêtise que d'essayer d'empêcher un chien de se comporter comme un chien. Il est déloyal, inhumain, et d'ailleurs quasiment impossible de l'empêcher d'aboyer, de mordiller, de creuser des trous et de faire ses besoins. Ce serait aussi stupide que d'essayer de l'empêcher de remuer la queue ou d'enterrer un os. Ou bien encore aussi efficace que de vouloir éteindre un volcan en éruption."

Dr Ian Dunbar.
 



Ajouté le 24/07/2017 par ian dunbar - 0 réaction



Ajouté le 06/06/2017 par HOPE - 1 réaction - pour aider l association

La PA ....
ce truc épuisant ou t'a l'impression de te battre pour une goutte d'eau dans un océan de merde .....

Ou tu vois sur les sites d'annonces des propositions de saillies à tout va, des chiots croisés à donner par centaine,

chiots qu'on retrouvera quelques mois ou années plus tard en urgence euthanasie, en fourrière en demande de prise en charge car Mr X a déménagé, Mme Y a un un marmot, Mr Z s'est découvert une allergie subitement avant les vacances d'été, et même que si on ne peut pas le prendre Mr Z il sera obligé de le faire euthanasier.

Tout ça car des propriétaires ont voulu montrer le miracle de la vie a leurs enfants en faisant naître de beaux petits chiots, bha oui c'est mignon un chiot, rien de mieux pour apprendre la vie aux enfants,
hé ho nous c'est pas le miracle de la vie qu'on voit tous les jours, c'est la pendule qui défile avec la mort au bout, la mort des petits chiots que vous avez fait naître en égoïstes, que vous avez refourgué sur lebon**** ou jedonne jevends jetroc, sans vous soucier des conséquences,
Car les conséquences elles sont la, nous nous épuisons à trouver des solutions pour ces chiots devenus adultes et en urgence dans les fourrières,

Nous qui nous battons pour trouver une place à ce chien que vous avez fait naître alors que les refuges et les assos sont pleins à craquer de petits chiots devenus grands.

C'est nous qui chialons quand le délai approche et qu'on passé sa journée au téléphone mais que personne n'a de place, et qu'on passe la nuit à se retourner avec le regard de ce chien dans la tête, pendant que vous pensez a la prochaine portée de Mirza qui est une si bonne maman et aux yeux émerveillés de vos enfants, , vous avez connu leurs 1er gémissements, pendant que nous essayons qu'ils ne poussent pas leurs derniers.

Vous qui avez volontairement (oui même une saillie non désirée ça se gère, oui la stérilisation existe, oui l'avortement pour les chiennes existe vous n'avez aucune excuse) fait naître ses chiots, vous qui clamez aimer les animaux, aller voir dans les fourrières surchargées, dans les refuges le boulot des bénévoles qui eux aussi s'épuisent tous les jours pour rattraper vos conneries égoïstes,
allez voir ses chiens que vous avez décidé de faire venir au monde, anciens chiens martyrisés terrorisés au fond de son box, chien ayant eu 5 / 6 / 10 propriétaires successifs avant d'être jeté au refuge ou pire sur la voie publique, allez y avec vos enfants et expliquez leur, racontez leur que c'est en grande partie VOTRE FAUTE.

Allez voir les chiens qui malgré les soins des bénévoles et salariés se retrouve en box parfois pendant des années, aller leur expliquer le miracle de la vie, et regardez les bien en face, eux qui parfois on vécu une vie en famille et dorment sur du béton, avec les hurlements et aboiements de leurs congénères, à attendre un maître moins égoïste que vous.

Allez y et revenez me parler du miracle de la vie pendant qu'un chien fini sont délai dans 2 jours et qu'il n'a aucune solution.

On va me dire mais c'est qu'un chien, tu prends ça trop a cœur, c'est vrai c'est qu'un chien, un chien sur des milliards qui crèvent chaque jours, et c'est justement ce qu'il y a de révoltant.



Ajouté le 09/04/2017 par aline dezecot - 0 réaction

UN TEMOIGNAGE .... <3
De Christine Vataire :

"PLAIDOYER POUR LES MASTINS ESPAGNOLS

Je vois de plus en plus de publications pour des mastins à adopter et malheureusement je m'aperçois que les postes restent et que les chiens ne sont pas adoptés. POURQUOI ?????

Alors oui ce sont de trés grands chiens, massifs et qui peuvent faire peur mais si vous les connaissiez !!!!

Je parle en toute connaissance de cause J'ai grâce à une association pris un mastin de 4 mois en FA au mois de Juillet. Je suis dans les chiens ( protection) depuis 30 ans j'ai une formation de comportementaliste et un diplôme d'éducateur canin et je puis vous dire que des races de chiens j'en ai connus. Je suis propriétaire de deux galgas, une sloughi et un berger allemand.

Depuis que ZEUS car tel est son nom est arrivé dans notre vie, que du bonheur. Alors oui il est gros (60 kg à 10 mois) oui il est grand ( 82cm au garrot) mais QUEL AMOUR.

Il a certes fallu lui fixer des limites parce qu'il ne se rend pas compte de sa force ni de sa masse, c'est un bulldozer à pattes tétu comme une bourrique mais qui n'a aucune once de méchanté. Il se soumet devant tous les chiens, est copain avec tous et n'a qu'une idée en tête faire des câlins. Oui il perd beaucoup de poils, oui il bave un peu quand il boit mais ce n'est rien comparé à tout ce qu'il nous apporte

Il n'a pas besoin d'etre méchant, sa puissance et son aspect impose celui de ceux qui veulent rentrer à la maison Il aboie trés peu .

On dit que c'est un chien qui aime etre dehors, oui c'est vrai mais ce qu'il préfére c'est s'assoir sur le canapé le soir pour voir la télé avec nous.

C'est un vrai clown et croyez bien que maintenant c'est devenu ma race de prédilection.

Malheureusement, il bénéficie de moins de publicité que les galgos et les podencos que je défends avec ferveur mais son sort en Espagne n'a rien à lui envier. Ils sont utilisés pour garder les troupeaux, n'ont pas le droit de rentrer dans les maisons et sont laissés à l'abandon lorsqu'ils ne servent plus

Alors si vous vous sentez prêts à mettre des limites à un chien ( c'est valable pour tous les chiens°°) si vous etes capables de vous imposer par la douceur et la gentillesse tout en ayant un discours ferme, n'hésitez plus et adoptez un mastin.

JE NE SAIS PAS SI MON DISCOURS SERVIRA À QUELQUE CHOSE MAIS JE ME DEVAIS DE REMETTRE CE CHIEN A SA JUSTE PLACE, UN BON GROS CHIEN DE FAMILLE QUI VOUS RESPECTERA ET VOUS AIMERA JUSQU'A LA MORT SI VOUS EN FAITES AUTANT."



Ajouté le 12/02/2017 par Christine Vataire - 1 réaction

1 2 3 4   Page suivante